nice

Politique à Nice : Duel Ciotti-Franco - M. Estrosi tente une "médiation"

Extraits de l'article du Nice-Matin du 29 septembre 2013, consultable en cliquant ici.

Eric Ciotti, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, a annoncé il y a peu que, dans son canton de Saint-Martin-Vésubie (arrière-pays niçois), à l'élection municipale de 2014, son soutien n'irait pas au maire sortant, Gaston Franco, mais à son premier adjoint, Christian Airaut.

Interrogé sur cette annonce par le quotidien Nice-Matin, Christian Estrosi, Député-Maire de Nice, a déclaré : "Je ne dirai rien qui puisse compromettre la médiation que j'essaie de mener entre mes deux amis. Je dirai juste que ça n'est pas le moment de nous diviser."

Ndlr : on appréciera les guillemets placés par le chroniqueur de Nice-Matin autour du mot de médiation qu'il a utilisé dans son titre... En effet, à partir du moment où le tiers qui intervient dans un différend entretient des liens (qui plus est d'amitié) avec une partie ou avec les deux, il ne présente aucunement les garanties de neutralité, d'impartialité et d'indépendance, qui sont les préalables indispensables à une véritable médiation !

Il convient en réalité, dans ce contexte particulier, de ne pas considérer qu'il est fait référence à la mise en place d'un mode alternatif de règlement des litiges. Le terme employé par le Député-Maire de Nice s'interprétera plutôt dans son sens étymologique premier, à savoir : servir d'entremetteur, d'intermédiaire entre des personnes en désaccord.